Savoir revivre de Jacques Massacrier Savoir revivre de Jacques Massacrier

Savoir revivre - Vos témoignages

Savoir revivre

de Jacques Massacrier

1973, Albin Michel

Grande nouvelle ! Le livre est à nouveau édité, dans une qualité comparable à celle d'origine !
Vous pouvez le commander aux Editions du Devin ICI.

Vos témoignages

Vous pouvez laisser ici votre témoignage au sujet du livre "Savoir Revivre" (du livre, pas du site, merci ;)
C'est à dire comment l'avez vous découvert, comment vous a-t-il touché, vous a-t-il servi, que pensez vous du livre, etc. etc…

Actuellement : 56 témoignages.

Ajouter un témoignage

Balika, France - 05/07/2016
"Savoir revivre" est toujours d'actualité.

Je m'en sers quasiment toutes les semaines car il correspond parfaitement à mon mode de vie et à mes convictions (mis à part certains concepts - comme l'astrologie - auxquels mon scepticisme et mon esprit cartésien ne peuvent adhérer). Il a toute sa place dans ma petite bibliothèque, à côté de "Revivre à la campagne" (John Seymour), "Vivre en pleine nature" (François Couplan), "Copain des bois", etc.

J'en parle tout le temps autour de moi, invitant mes nouveaux amis et leurs enfants à y plonger les yeux et les mains. Nous en aurons besoin dans les (difficiles ?) années à venir !

Mis à part l'accouchement (mais est-il encore nécessaire de peupler la Terre ?), j'ai testé toutes les techniques. Elles sont simples, efficaces, pleines de "bon sens" : de la fabrication des bougies, à la couture, en passant par la conservation des aliments.
Il serait utile d'avoir une version de poche de l'ouvrage, plus facile à transporter partout.

Je conseille vivement la lecture des autres ouvrages de Jacques Massacrier, notamment "le goût du temps qui passe" qui permet de mieux comprendre sa démarche et d'avoir un peu d'air frais lorsque la vie moderne nous accable. L'interview de 2007 est intéressante également.

Bonne vie à toutes celles et ceux qui passeront par là !
Jean Métro, 78100 - 17/08/2015
Moi, j'ai acheté "Savoir revivre et le goût du temps qui passe dans les années 70 à Paris place de la Madeleine dans une petite librairie qui n'existe plus.
J'ai deux exemplaires de SR et depuis ce temps je les ai toujours eu à porté de main comme un livre fétiche. Je suis resté plutôt urbain mais ce livre entretenait le rêve, l'illusion, d'un autre monde possible la fameuse velléité dont parle Jacques Massacrier, qui criait au massacre de la nature et prônait le retour à la terre. Nous étions un certain nombre depuis les années 60 à y croire, Alain Fournier dans la Gueule Ouverte, Actuel et Libération de l'époque. René Dumont se présentait aux élection comme candidat écologique, j'ai voté pour lui, Marjolaine faisait salon je suis allé au tout premier...
Mais en France la société n'a pas suivie on s'est foutu des écolos ce qui n'a pas été le cas en Allemagne ....(à suivre)
Jean Métro, 78100 - 17/08/2015
Moi, j'ai acheté "Savoir revivre et le goût du temps qui passe dans les années 70 à Paris place de la Madeleine dans une petite librairie qui n'existe plus.
J'ai deux exemplaires de SR et depuis ce temps je les ai toujours eu à porté de main comme un livre fétiche. Je suis resté plutôt urbain mais ce livre entretenait le rêve, l'illusion, d'un autre monde possible la fameuse velléité dont parle Jacques Massacrier, qui criait au massacre de la nature et prônait le retour à la terre. Nous étions un certain nombre depuis les années 60 à y croire, Alain Fournier dans la Gueule Ouverte, Actuel et Libération de l'époque. René Dumont se présentait aux élection comme candidat écologique, j'ai voté pour lui, Marjolaine faisait salon je suis allé au tout premier...
Mais en France la société n'a pas suivie on s'est foutu des écolos ce qui n'a pas été le cas en Allemagne ....(à suivre)
Marika, France - 24/04/2015
Bonjour
Mes parents se sont installés à la campagne en 1979 et l'oncle Eric leur a offert ce livre...
Je l'ai lu et relu avec ma petite soeur pendant toute mon enfance. J'ai essayé le yoga, mémorisé où couper le cordon ombilical lors d'un accouchement, appris à couper les gourmands des tomates, noté les différentes encolures de chemise, constaté que mes parents ne faisaient pas le compost comme dans le livre...
Si je devais emporter un seul livre sur une ile déserte ce serait celui-ci, avec sa belle écriture cursive et ses personnages qui regardent confiants vers l'horizon.
Merci!
marie, Die - 20/10/2014
hé!!! moi aussi quand j'étais ado à Paris, j'ai révé sur "savoir revivre" qui était dans la bibliothèque des parents
Avec mes copains de l'époque, on échaffaudait des projets de vie totalement autonome...puis on a tenté des experiences, exploré des savoir-faire, voyagé et découvert le monde.

peut-etre en effet, comme le dit jacques dans son interview, que beaucoup ont abandonnés, ou que trop peu ont tenté serieusement l'experience.
Mais 20 ans plus tard, les copains de cette époque et moi, je crois q'u on a tous bien cheminé, et que "revivre" c'est une construction qui prend du temps.
il y a plusieures étapes, et plusieures chemins. n'empèche qu'aucun des copains d'alors n'a trahi nos rèves et que, confrontés à la vraie vie, on a tous fait des choix assez forts qui conduisent à revivre; trouvé des jolis chemins...

peut-etre qu'il est trop tard. mais pour mes enfants comme pour mes rèves, moi j'espère encore que tout cela pousse et germe...

merci florent d'avoir mis ça en ligne !
Marlou, LE TEIL - 19/09/2014
Voilà 20 ans que je suis tombée lors d'une brocante sur "Le goût du temps qui passe"...20 ans que ce livre m'accompagne de déménagement en déménagement...20 ans qu'il passe entre les mains de mes amis...et 20 ans que je cherchais désespérément l'autre ouvrage de Jacques (désolée, tu ne le sais pas,Jacques, mais après 20 ans de connivence, je peux dire que toi et moi nous sommes devenus intimes, et je pense pouvoir te tutoyer et t'appeler par ton prénom!), cet autre ouvrage étant "Savoir revivre"...
Il a fallu attendre tout ce temps avant que mon esprit rural ne pense à aller vérifier sur le net si par hasard ton bouquin n'y serait pas référencé...et ô joie ô bonheur j'y apprends qu'il est réédité! Plus besoin d'aller courir toutes les brocantes et les bouquinistes de France et de Navarre!
Ca me touche vraiment de me dire que dans quelques temps un "Savoir revivre" tout neuf et fringant viendra rejoindre son aîné tout racorni et aux couleurs passées sur mon étagère..parce que bien sûr que je vais me l'offrir, cette réédition si attendue, et même que je pense en acheter quelques exemplaires de plus pour offrir aux amis de toujours...
20 ans aussi que je me demande ce que tu es devenu, Jacques, après la rédaction de ce "Temps qui passe" que je relis toujours avec nostalgie...20 ans, tu te rends compte? ;)
Max, Paris, France - 25/03/2014
J'ai 25 ans, j'ai toujours vécu sur Paris.
Ce livre, magnifique, regroupe un travail colossal effectué par l'auteur. Une sorte de tutoriel de l'art de vivre. J'ai hâte de pouvoir m'en servir comme 'petit' guide pratique au quotidien.
Indispensable pour toutes les personnes en quête d'eux même et de la nature.
Sylvie, Narbonne, France - 13/02/2014
J'ai redécouvert avec un réel plaisir un ouvrage que j'avais dévoré et utilisé au quotidien dans ma vie dans les années 70 et qui n'a pas pris une ride, bien au contraire. Dans une société ou l'argent culte est en train de nous détruire, le monde est devenu fou et la résistance est devenue bien difficile. Si chacun peu être conscient que l'argent ne se mange pas, qu'il ne se mangera jamais, et que la survie des êtres humains passera par cette prise de conscience du retour à l'essentiel. Les mouvements Incredible edible et les colibris sont autant de choses pour éveiller les consciences.
Merci d'avoir mis cet ouvrage en ligne.
Si je peux me permettre juste une petite chose concernant les hérisons : ne leur donnez jamais de lait cela peut leur provoquer des diarrhées mortelles.
Site web conçu et réalisé par Florent Martineau